La téléconsultation débarque dans les pharmacies françaises

Depuis le 6 décembre les pharmaciens français ont la possibilité, sous certaines conditions, de proposer des téléconsultations dans leurs officines Un forfait de 1.225 euros sera versé par l'assurance maladie la première année.

Les téléconsultations des médecins bénéficient d'un remboursement en France depuis septembre 2018  Elles vont à présent, suite à des accords avec les syndicats et l’Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam), débarquer dans les officines. Pour cette dernière «les pharmaciens ont un rôle essentiel à jouer pour contribuer à la généralisation de la téléconsultation en s'appuyant sur le réseau officinal et la proximité d'accès qu'il offre à la population».

D'un point de vue organisationnel, le pharmacien qui le souhaite va mettre à disposition du patient le plateau technique nécessaire à la réalisation d’une téléconsultation et se charge de son organisation en prenant contact avec le médecin traitant tout en garantissant la sécurisation et la traçabilité des données transmises. L'ensemble des patients peut en bénéficier et toutes les officines pourront la proposer.

Les pharmaciens devront disposer d'un local fermé et équipé (stéthoscope connecté, otoscope connecté, oxymètre et tensiomètre...)

Pour aider le pharmacien à s'équiper, un forfait de 1.225 euros sera versé par l'assurance maladie la première année, puis 350 euros les années suivantes. Une participation forfaitaire est prévue par rapport au temps passé à l'organisation de la téléconsultation, en fonction du nombre de téléconsultations réalisées. Trois montants sont prévus: 200 euros (une à 20 téléconsultations par an), 300 euros (21 à 30) et 400 euros (plus de 30).

Cette rémunération sera conditionnée à la cotation de la téléconsultation par le médecin et à sa prise en charge par l'assurance maladie. Enfin, «sous réserve d'une évolution du cadre législatif», la possibilité de réaliser à distance des entretiens pharmaceutiques (pour les patients sous anticoagulants ou asthmatiques) pourrait voir le jour.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.