Des outils numériques pour mieux accompagner les patients atteints de dépression

Une étude incluant plus de 1000 généralistes au Royaume-Uni a montré que 72% des généralistes utilisent des outils numériques pour accompagner leurs patients atteints de dépression.

La dépression est une des causes la plus importantes d’invalidité au monde ; son coût au niveau social est en train d’exploser, et il a été estimé à plus de 13 milliards d’euros au Royaume-Uni d’ici 2026. Les médecins sont, de plus, confrontés à une explosion de la demande au niveau de la première ligne de soins. Les généralistes passeraient ainsi 30 % de leur temps avec des patients qui ont des problèmes de santé mentale.

Les technologies digitales,  nécessitant ou pas la présence du médecin, ont donc pris une place importante dans l’accompagnement des personnes présentant des troubles mentaux.

Une preuve supplémentaire de leurs utilités vient d’être livrée par une publication scientifique du British Journal of General Practice, où une équipe de chercheurs de l’Université d’Amsterdam et de la Fondation pour la Santé Mentale de Londres a questionné les médecins généralistes britanniques sur leur usage des outils numériques dans le cadre de la prise en charge de la dépression.

Les résultats sont interpellant : sur 1044 réponses, 72% des médecins généralistes (dont 68% âgés entre 30 et 49 ans) ont déclaré utiliser au moins un outil numérique. Parmi ces outils on retrouve la thérapie cognitivo-comportementale informatisée, des questionnaires d’évaluation électroniques ou encore des outils électroniques de pleine conscience et d’éducation psychologique. 73% des médecins ont en outre déclaré que l’utilisation de ces outils augmentera dans les années à venir.

Malgré ces résultats encourageants pour le futur des technologies digitales dans la santé mentale , 92% des médecins déclarent ne pas avoir été formés aux outils qu’ils utilisent.

Les auteurs n’ont donc pas manqué d’insister sur l’important travail d’éducation à faire chez les futurs médecins et les médecins en formation à propos de ces nouvelles technologies digitales.

GPs’ attitudes towards digital technologies for depression: an online survey in primary care

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.