Près de deux fois plus de spin-offs que prévu

Il y a 5 ans, neuf universités (VUB, ULB, KUL, UCL, UA, UNamur, UHasselt, ULiège, UGent) estimaient, dans une enquête réalisée par le cabinet d'avocats NautaDutilh, qu'elles auraient créé une centaine de spin-offs, tout au plus, en 2018. À l'heure du bilan, on en dénombre 183, principalement dans les TIC, les biotechnologies et les technologies médicales, rapporte L'Echo vendredi.

L'intérêt et le soutien financier croissants des fonds et des multinationales pour les projets prometteurs expliquent en grande partie cette croissance inattendue.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.