eAttest poursuit sa progression : les derniers chiffres du Cabinet.

En septembre 2018, 4.217 médecins ont utilisé eAttest, le système numérique qui doit remplacer les attestations vertes ou blanches à renvoyer aux organismes assureurs. Cela signifie que le nombre continue d'augmenter, car il était de 3.862 médecins en août et 3.652 en juillet. C'est ce qui ressort des chiffres communiqués mardi par la ministre de la Santé, Maggie De Block.

Depuis le début du mois de février, les médecins généralistes ont pu transmettre via leur DMI aux mutuelles les attestations de soins de leurs patients pour les actes honorés au comptant. Un service apprécié par le patient car celui-ci est plus facilement remboursé sans devoir faire la file au guichet de sa mutuelle.

L'attestation électronique n'est pas obligatoire, mais est de plus en plus utilisé par le généraliste. Depuis l’introduction, le nombre de MG utilisant le système tous les mois est en nette augmentation. En février, ils étaient 1.346, contre 4.217 en septembre. Au total, 576.892 attestations de soins ont été délivrées en septembre, contre 484.637 en août et 446.371 en juillet. Elle a connu une stagnation en mars-avril sous l’effet d’un mot ordre syndical (temporaire) de boycott. En juillet, il y a eu une diminution par rapport à juin (480.515), mais le cabinet de De Block souligne que les mois d'été sont toujours plus calmes.

La ministre est satisfaite de ces chiffres. "C’est une excellente nouvelle pour nos patients, qui n’ont plus besoin de présenter des attestations en papier et qui récupérent leur argent plus rapidement. Pour les médecins généralistes, eAttest représente un progrès important: ils ont moins de paperasserie et peuvent passer plus de temps à soigner leurs patients", dit De Block.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.