Les données de 14.200 porteurs du VIH volées et publiées

Les données confidentielles de 14.200 personnes contaminées par le VIH, dont beaucoup d'étrangers, ont été volées et publiées sur internet, ont annoncé les autorités singapouriennes lundi soir.

Le ministère de la Santé pense que les données ont été publiées par un Américain plusieurs fois condamné par la justice, qui les aurait obtenues via son compagnon, un docteur singapourien qui avait accès au registre national des personnes porteuses du VIH.

"Une personne non autorisée est entrée en possession des informations confidentielles de 14.200 individus porteurs du VIH jusqu'en 2013 et des coordonnées de 2.400 d'entre elles", a indiqué le ministère. "Ces informations ont été publiées en ligne", a précisé le ministère en présentant des excuses "pour les inquiétudes et la détresse" subies par les victimes.

Les données publiées comprennent des noms, des identifiants, des coordonnées, des résultats de tests VIH et d'autres informations médicales. Les personnes concernées par ce vol de données sont 5.400 Singapouriens qui ont été diagnostiqués comme infectés par le virus jusqu'en janvier 2013 ainsi que 8.800 étrangers diagnostiqués comme porteur du VIH jusqu'en décembre 2011.

Ce n'est pas la première fois que Singapour se distingue pour le vol de données médicales. En juillet 2018 des hackers avaient volé des dossiers médicaux appartenant à 1,5 million d'habitants de Singapour -plus d’un quart de la population- y compris au Premier ministre Lee Hsien Loong, spécifiquement visé par cette attaque. La leçon n'a vraisemblablement pas servi.

> Lire aussi : Cyberattaque sans précédent à Singapour: 1,5 million de dossiers médicaux volés

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.