Sumehrs: du nouveau bon à savoir

Aussi bien du côté d’Abrumet que du Réseau santé wallon, des modifications ont été apportées aux sumehrs.

Grande nouveauté du côté francophone. Désormais, seule la dernière version en date d’un sumehr partagé par un MG sera visible. Commentaire d’Abrumet: «Il sera donc plus aisé de retrouver l’information la plus récente». Ce changement de visualisation au niveau des sumehrs vient également d’être adopté à la mi-décembre par le Réseau santé wallon (RSW) selon la dernière newsletter d’e-santé Wallonie.

Il n’est pas question de faire "delete" avec les versions antérieures exportées par le MG. Le RSW va les conserver, elles resteront techniquement accessibles pour leur auteur - toujours bon à prendre pour construire sa défense si un problème d’ordre médico-légal survient… Mais sur le plan de l’affichage, ce qui sera visible, au lieu d’une liste de versions successives, c’est le dernier sumehr publié.

Commentaire de la direction du Réseau santé wallon, toujours selon la newsletter d’e-santé Wallonie: cette évolution tient surtout à une volonté d’uniformiser ce qui se fait, d’une région à l’autre du pays. La Flandre était déjà passée à la formule du «dernier résumé 
exporté = le seul lisible».

Changement du côté du coffre-fort aussi
Dans son action d’information des MG bruxellois sur les changements à venir, Abrumet anticipe enfin une dernière évolution, qui concerne la localisation des sumehrs.

Ceux-ci, pour mémoire, sont stockés dans le coffre-fort de première ligne d’une des régions – soit pour rappel InterMed et Brusafe en Wallonie et à Bruxelles, et Vitalink au nord du pays. «Actuellement, les sumehrs sont publiés sur le coffre-fort de la région où exerce le médecin généraliste», situe Abrumet. «Dans le courant du premier semestre 2019, les sumehrs seront partagés sur le coffre-fort de la région où habite le patient

Il va donc y avoir un déménagement, guidé par l’endroit de résidence du malade. «C’est ainsi qu’un patient flamand qui consulte un médecin généraliste à Bruxelles aura son/ses sumehr(s) dans le coffre-fort flamand.» 

Lire aussi:

Bruxelles: le sumehr devient directement accessible au patient, sauf contrordre du MG

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.