Les citoyens européens devraient avoir accès à leur dossier de santé dans toute l'UE

La Commission européenne souhaite que les citoyens européens puissent accéder à leur dossier de santé informatisé dans tous les États membres de l'UE. Dans cette optique, elle a publié mercredi des recommandations pour la création d'un système permettant des échanges efficaces et sécurisés entre les pays de l'Union.

À l'heure actuelle, la possibilité qu'ont les citoyens européens d'accéder à leur dossier de santé informatisé dans l'UE varie fortement d'un pays à l'autre. Si certains peuvent déjà consulter une partie de ces informations en ligne au niveau national ou dans un contexte transfrontalier, beaucoup d'autres n'ont qu'un accès numérique limité, voire aucun. 

«La possibilité de partager en toute sécurité des informations médicales avec des médecins à l'étranger est susceptible non seulement d'améliorer sensiblement la qualité des soins que nous recevons mais aussi d'avoir des effets positifs sur les budgets de la santé. Il est en effet moins probable de devoir refaire des examens médicaux onéreux, tels que des examens d'imagerie médicale ou des analyses de laboratoire», a souligné mercredi le commissaire en charge de la Santé, Vytenis Andriukaitis.

Des États membres - Finlande, Luxembourg, République tchèque et Estonie - ont déjà commencé à rendre certaines parties des dossiers de santé informatisés accessibles (ordonnances électroniques et dossiers de patients) et échangeables dans un contexte transfrontalier. Dix-huit autres, dont la Belgique, devrait le faire d'ici fin 2021.

La recommandation de la Commission de ce mercredi propose plus précisément que les Etats étendent leurs travaux à des domaines supplémentaires du dossier de santé: les analyses de laboratoire, les rapports de décharge de l'hôpital ainsi que l'imagerie médicale et les rapports y afférents. En outre, le texte pose le fondement des spécifications techniques qu'il conviendrait d'utiliser systématiquement pour l'échange des dossiers de santé.

> Lire aussi : "L'Union Européenne lance la prescription électronique utilisable dans un autre état membre"

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.